BONDOUKOU/Election municipale : « Des élections dans la paix », souhaite Koné Hiliassou

Koné Hiliassou, candidat aux municipales à Bondoukou

Il est un des fidèles collaborateurs de Guillaune Soro, président de l’Assemblée nationale. Il se nomme Koné Hiliassou. Né à Bondoukou, au quartier Djiminisso. Sa mère, à la fois de Songori et de Sanguéhi, petit village de la commune. Quant à son père, un Djimini originaire de Dabakala.

C’est en 2007 qu’Hiliassou entre à la primature, en qualité de conseiller technique du Premier ministre Guillaume Soro. L’élection de ce dernier à la tête de l’Assemblée nationale n’a rien changé à la nature de leur relation. Toujours si proches,  l’un de l’autre.

Un homme aux nombreuses actions sociales

Koné Hiliassou reconnaît être un privilégié de la société. Pour avoir travaillé dans le cercle du pouvoir. Confidence de taille : il fut un des jeunes conseillers du président Houphouët-Boigny, en 1990. Son bonheur, il dit le partager – autant qu’il le peut – avec les populations de Bondoukou.

En 2008, le collaborateur de Guillaume Soro « offre » un pavillon d’hospitalisation « entièrement équipé » au Centre hospitalier régional (CHR). Coût de l’ouvrage : 27 millions de FCFA.

Un an après, des dizaines d’ordinateurs-portable faits don à l’administration publique locale. En 2010, 50 matelas, 195 draps de lit et autant de serviettes repartis entre le CHR, le centre Saint-Camille (route de Sorobango), l’orphelinat et le dispensaire de Soko.

Pèlerinage musulman de 2011 : environ 110 personnes du District du Zanzan parties à la Mecque par ses soins.

Lundi 18 juin 2012, des dons à la maternité du CHR à travers sa Fondation (Fondation HK). Quelques mois plus tard, Koné Hiliassou a encore offert 60 ordinateurs de bureau à l’administration et à des organisations locales.

Candidat aux municipales

Ces actes de générosité sont-ils liés à des ambitions politiques ? « Non », répond le conseiller du président de l’Assemblée nationale. Cependant, il dit vouloir se présenter aux municipales. Sous la bannière du Rassemblement des républicains (RDR). « Que les élections se passent dans la paix ! », souhaite Hiliassou. Qui s’en remet à la population, à qui revient le dernier mot.

La commune de Bondoukou a besoin d’un sang nouveau. Et ce que Koné Hiliassou entend apporter de neuf, c’est sa « vision », ses expériences acquises auprès d’Houphouët-Boigny et Guillaume Soro. Aussi, ses relations tissées à travers le monde.

La jeunesse, une priorité pour lui. Devenue trop « revendicatrice » faute d’espoir. Sans oublier les femmes, qui recevront des prêts pour exercer de « petites activités »

A entendre le conseiller, Bondoukou a tout pour réussir. Il faut simplement à sa tête la bonne personne.

Ossène Ouattara

Advertisements
Cet article, publié dans POLITIQUE, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s