Visite d’Etat dans le Zanzan : Les populations de Transua et Kouassia-Niadjuni veulent voir le président

Il est le président des fédérations et mutuelles pour le développement des sous-préfectures de Transua et Kouassia-Niadjuni. Dans cet entretien, Kouadio Sey exprime le mécontentement des populations. Raison : la zone ne figurerait plus au nombre des localités à visiter par le président de la République.

A quelques jours de l’arrivée du Chef de l’Etat dans le Zanzan, les populations de Transua et Kouassia-Niadjuni grognent. Quelles en sont les raisons ?

Je ne sais pas si on doit appeler cela « grogne ». Ce que nous savons c’est que nous avons appris que le Chef de l’Etat devait venir chez nous. Aux dernières nouvelles, il ne viendra plus à Transua. Les populations sont amères. Elles veulent voir le Président dans leur localité.

Pourquoi tenez-vous à ce que le Président se rende à Transua ?

Nous voulons que le Président vienne à Transua parce que s’il visite les départements de la région du Gontougo, c’est bon qu’il visite aussi le nôtre. Le Zanzan, c’est plusieurs groupes ethniques. On se rend compte que nous les Abron sommes oubliés.

Pourtant le Chef de l’Etat se rendra à Tanda

La grande région de Bondoukou est la région des Abron : je suis d’accord. Mais la réalité, c’est à Transua, Assuéfry, et Kouassia-Nadjunin qu’on trouve les Abron. Ce sont ces 3 sous-préfectures qui constituent leur base.

Quels sont les problèmes spécifiques des populations de ces 3 circonscriptions administratives ?

Aujourd’hui, à Transua, pas d’infrastructures de base. Il n’y a pas de routes. Transua, chef-lieu de département, n’a pas un hôpital digne de nom. L’adduction en eau potable est quasiment inexistante dans la plupart de ses grands villages. Idem pour l’électricité.

La visite d’Etat était prévue pour durer une semaine. Aux dernières nouvelles, elle est réduite à seulement quatre jours. C’est vraisemblablement ce qui explique ces changements de programme

Si le calendrier du Chef de l’Etat ne lui permet pas de visiter tous les départements, il faudra donc agir pour ne pas léser certains. Qu’on demande alors aux populations des localités à visiter de se déplacer dans le chef-lieu de région pour ne pas faire des mécontents !

Propos recueillis par Miss Jocelyne

Publicités
Cet article, publié dans INTERVIEW, POLITIQUE, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s