BONDOUKOU : Dernière journée de la visite d’Etat dans le District du Zanzan

Le Président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara, a achevé sa visite d’Etat dans le District du Zanzan, ce vendredi 30 novembre 2012, par l’étape de Bondoukou, chef-lieu de la région du Gontougo.

Alassane1

Au cours du meeting qu’il a animé au stade Ali Timité, le chef de l’Etat a délivré un message de compassion, de pardon, de réconciliation, de paix, mais aussi et surtout de développement et d’espoir aux populations qui se sont mobilisées massivement pour l’occasion. Pour lui, il est important que les Ivoiriens retrouvent leur unité et réapprennent à vivre ensemble, car la paix est le préalable à tout développement.

Se prononçant sur les conditions de vie de ses concitoyens, le président de la République a souligné que le quotidien des Ivoiriens s’améliore avec la normalisation de la vie, le retour de la sécurité et de la croissance, même s’il reconnaît que beaucoup reste à faire.

Pour renforcer la lutte contre la pauvreté, le chef de l’Etat a annoncé son intention d’investir 178 milliards de F CFA dans le département de Bondoukou après un investissement déjà réalisé de 7 milliards de F CFA au titre du Programme présidentiel d’urgence (PPU).

L’interconnexion électrique avec le Ghana, la réparation de 443 pompes hydrauliques villageoises sur 543, la construction de salles de classes et la distribution de kits scolaires ainsi que la réhabilitation et la construction de centres de santé, d’infrastructures routières et d’une université, permettront, selon lui, de rattraper le retard accusé par cette région. A cet égard, un investissement de 450 milliards de F CFA est prévu pour le développement du District du Zanzan.

Tous ces grands projets, ainsi que le lancement à la mi-décembre de la structure de microcrédit en faveur des femmes doté d’un fond de 1 milliard de F CFA, et qui sera porté à 5 milliards de F CFA sur les trois prochaines années, a poursuivi le chef de l’Etat, contribueront à résorber le chômage des jeunes.

Pour terminer, le président de la République a demandé aux exilés de renoncer à la violence qui ne mène nulle part et de rentrer au pays pour apporter leur pierre à l’édifice de construction d’une nation moderne et forte au service des Ivoiriens.

Avant l’allocution du chef de l’Etat, le maire de Bondoukou, Kouakou Dapa, et le porte-parole des populations, le docteur Touré Souleymane, ont, tous deux, relevé les difficultés auxquelles sont confrontées les populations du département de Bondoukou et de la région du Gontougo, et réaffirmé leur espoir de voir le président de la République y apporter des solutions appropriées. Pour ce faire, un livre blanc, reprenant l’ensemble de leurs préoccupations et de leurs doléances, a été remis au président de la République.

Ossène Ouattara

Source : Présidence

Crédit photo : Présidence

Cet article, publié dans POLITIQUE, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s