BONDOUKOU : Le diocèse a 25 ans

diocese

« Peuple du diocèse de Bondoukou, fais de l’amour fraternel la carte d’identité de ton diocèse en ce jour de son jubilé ! Car c’est l’amour qui rythme la marche de l’Eglise. Laquelle n’est pas une institution humaine. Et dans cette Afrique saturée de mauvaises nouvelles, il faut annoncer la bonne nouvelle. Prêtres, ne restez pas dans vos bureaux climatisés. Allez vers le peuple ! », a exhorté  Mgr Alexis Touably Youlo, président de la Conférence des évêques catholiques de Côte d’Ivoire.

Message délivré aux fidèles de l’église catholique de Bondoukou, samedi 24 novembre dernier. A l’occasion de la double cérémonie de clôture du jubilé d’argent de leur diocèse et de l’ordination de 9 nouveaux prêtres. Cadre choisi, cathédrale Sainte-Odile de la ville aux 1 000 mosquées. Où les fidèles se sont retrouvés pour, ont-ils dit, remercier Jésus-Christ pour tout ce qu’il a fait pour eux. « Avance et rejoins ce cher peuple du Zanzan ! Jubilez, peuple de foi ! Jubilez, peuple d’espérance ! Jubilez, peuple de charité ! Jubilez, jubilez, jubilez pour Dieu ! », ont-ils chanté en chœur.

Pourquoi n’en serait-il pas ainsi pour toutes les « grâces » reçues en ces 25 ans de vie diocésaine ? En effet, c’est du diocèse d’Abengourou qu’est créé, en 1987, celui  de Bondoukou. Qui comptait 7 paroisses, avec 17 prêtres dont 14 missionnaires et 3 prêtres autochtones. A l’époque, 20 religieuses.

Vint-cinq ans après, les choses ont évolué. Aujourd’hui, il compte 22 paroisses, 90 prêtres dont 89 autochtones. Aussi 35 religieuses regroupées en 10 communautés, 32 grands séminaristes, 122 345 baptisés et 5 400 mariages célébrés.

Le diocèse de Bondoukou a eu pour premiers évêques Alexandre Kouassi et Félix Komenan Kouadio. Ceux-ci ayant quitté le monde des humains, les fidèles leur ont reçu hommage.

Pour l’histoire, c’est en mars 1934 que Mgr Diss, préfet apostolique de Korhogo arrive à Tanda et Bondoukou. Il ouvre la 1ère mission de la région à Tanda. Le 1er curé, Père Jacoby, y est affecté le 12 janvier 1935. Plusieurs paroisses naîtront après. Quant au diocèse de Bondoukou, il est créé en 1988.

A la fin de la double cérémonie, le 24 novembre, Mgr Alexis Touably Youlo a demandé aux nouveaux prêtres de ne pas banaliser leur sacerdoce. « Soyez fidèles à votre engagement ! ». Aux femmes, à qui il adressé cet avertissement : « les prêtes sont les totems de Dieu. Ne les touchez pas ! Ne les mangez pas ! Ne les troublez pas dans leur marche ! ». La chair étant faible, l’évêque a confié à Marie, la sainte vierge, mère des consacrés, les nouveaux hommes de Dieu.

Rosemonde Desuza

Cet article, publié dans SOCIETE, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s