TRANSUA : « Mettez fin à l’intoxication contre le ministre Adjoumani ! »

Le président Kossonou Ignace ici à Transua

Le président Kossonou Ignace ici à Transua

Samedi dernier, le président du Conseil régional de Gontougo, Kossonou Kouassi Ignace, s’est rendu à Transua et à Kouassia-Niadjuni. Dans ces 2 localités, il a invité les populations à l’union pour le développement de la région. « Chacun doit contribuer au développement de notre région qui compte plus de 550 mille habitants. Le Conseil régional est avant tout un outil de développement », a-t-il expliqué. Aux habitants de Transua particulièrement, Kossonou Ignace a reproché l’antipathie vis-à-vis du ministre des Ressources animales et halieutiques. « Je sais que vous n’appréciez pas le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani. Vous devez mettre fin aux campagnes d’intoxication initiées par certains de vos cadres ! Appelez-les à l’union et à l’entente ! », a exhorté le président du Conseil.

Kouassi Ignace a ensuite touché du doigt les problèmes qui entravent le bon fonctionnement du collège municipal de Transua. « Pour un effectif de 1 925 élèves, l’établissement compte 13 enseignants et un seul éducateur. Les 3 classes de 4ème enregistrent chacune 97 élèves. De même que les classes de 3ème. Il y a 112 apprenants dans chacune des 7 classes de 6ème. Un sureffectif qui ne favorise pas un bon apprentissage. Il est impérieux de construire 10 salles de classes supplémentaires. Dans cet établissement, pas de professeur de philosophie, d’histoire-géo, d’espagnol, d’allemand. Pas non plus de laboratoire », a égrené Ouattara Mory, censeur.

Les populations sont sorties pour écouter le président du Conseil régional

Les populations sont sorties pour écouter le président du Conseil régional

Selon Kouadio Kouablan François, représentant le maire, cette visite suscite l’espoir des populations. « Notre département est confronté à d’énormes problèmes, dont les plus importants sont la dégradation du collège, de l’hôpital et des routes », a-t-il révélé. A ces préoccupations, s’ajoute celle de l’électrification. En effet, dans la sous-préfecture de Kouassia-Niadjuni, 1 seul village sur 16 est électrifié. Sur ce point, le président du Conseil régional s’est montré optimiste. « Le président Alassane Ouattara a promis électrifier toute localité de plus de 500 habitants. Le chef de l’Etat tiendra toutes ses promesses, soyez rassurés ! ».

Samuel Dumas

Cet article, publié dans POLITIQUE, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s